Les FLAM et la Presse
Oct 15

Samba Thiam, président des Forces Progressistes du Changement (FPC, ex-Flam), dans une interview exclusive :

alt« Un bon dialogue, sérieux, guidé par une  volonté politique  réelle, suppose  l’inclusion nécessaire de  toutes les sensibilités politiques, de  tous les groupes sociaux, sans distinguo ». 

Le Calame : Le gouvernement mauritanien a organisé, il y a quelques jours, des journées nationales de concertations pour un dialogue inclusif. Que vous inspire cet évènement ?


Add a comment
Auteur: kaaw toure
Imprimer PDF
Oct 10

La Mauritanie est loin d’être un pays démocratique dixit Sow Hamadi SG des FPC (AUDIO)


Add a comment
Auteur: kaaw toure
Imprimer PDF
Sep 23

Septembre 2013 – 2015 : Deux ans de lutte responsable pour la légalité des FPC

Septembre (2013 – 2015) : Deux ans de lutte responsable pour la légalité des FPCDeux ans se sont écoulés depuis le retour au bercail des leaders de l’ex mouvement des FLAM devenus aujourd’hui les Forces du Progrès pour le Changement (FPC), un projet de parti toujours en quête de légalité, malgré son ambitieux projet de société pour la Mauritanie réconciliée, une et indivisible, égalitaire et fraternelle.


Add a comment
Auteur: kaaw toure
Imprimer PDF
Sep 23

Mauritanie : la parole est à la défense… des Noirs

L'opposition est aphone ? Les mouvements négro-mauritaniens en profitent pour faire entendre leur voix et porter sur la place publique les questions du « racisme d'État » et de l'esclavage.

«La classe politique traditionnelle est devenue léthargique, c’est pourquoi les questions identitaires soulevées par les mouvements négro-mauritaniens sont revenues au premier plan. » Pour Kaaw Touré, porte-parole des Forces progressistes du changement (FPC), difficile de s’en plaindre. Issues des...


Add a comment
Auteur: kaaw toure
Imprimer PDF
Aug 28

Déclaration COVIRE

Récemment, le Ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation a pris la décision de refuser la reconnaissance du parti Forces Progressistes du Changement (F P C).

Faut-il le rappeler et le souligner, cette sentence est tombée au bout de huit mois d’attente alors que le délai légal de notification de réponse est fixé à deux mois. Dans ce cas d’espèce, dès lors qu’il y a vice de procédure, le parti en question devait être reconnu ipso facto; il va de soit donc que la loi a été violée. A cet égard, la Coordination des Organisations Victimes de la Répression(COVIRE) estime que la décision prise est en porte à faux avec notre loi...


Add a comment
Auteur: kaaw toure
Imprimer PDF

les flam dans la presse

Les FLAM dans la

Presse

Les interviews des militants et responsables des FLAM; ce qu'ecrit la presse nationale et international sur nous...

LIRE LES ARTICLES >>

orientation politique

Orientation politique des

FLAM

Les Forces de Libération Africaines de Mauritanie (FLAM) affirment solennellement leur attachement indéfectible aux idéaux de paix...

LIRE L'ORIENTATION >>