Feb 12

La loupe : Dakar /Nouakchott : "Le linge sale se lave en famille"

La loupe : Dakar /Nouakchott : La visite de deux jours du Président Macky Sall à Nouakchott a permis de réchauffer les relations diplomatiques entre la Mauritanie et le Sénégal.

Mais au regard de la complexité des dossiers compilés sur la table des négociations, les chances d’un règlement global d’une crise récurrente et toujours latente constituent des sérieux défis à relever. Cependant la volonté politique et les intérêts économiques pourraient au moins calmer les susceptibilités et contenir les passions de manière durable et plus sereine.

Quand la diplomatie prend de la hauteur les désaccords se dissipent, le peuple retrouve espoir et la confiance renait. L’entente entre des voisins condamnés à vivre ensemble a besoin d’une sentinelle vigilante soutenue par une clairvoyance politique que ni les discours fumigènes, ni les oiseaux de mauvaises augurent ne sauraient aliéner.

Il appartient aux dirigeants de trouver les mécanismes juridiques appropriés en vue de consolider la paix. A ce titre, il urge d’élaborer un cadre global prenant en charge l’ensemble des problèmes générateurs de différends frontaliers. Que ce soit les ressources halieutiques, le champ gazier, la transhumance, l’agriculture, les échanges commerciaux, les trafics fluviaux et terrestres etc.

Des experts des deux pays doivent pouvoir présenter des schémas bien réfléchis pour orienter les décisions politiques communes. La remise à niveau des accords qui viennent d’être signés dans le communiqué conjoint ayant sanctionné la visité du président Sénégalais, est en soi un signe de redynamisation des relations de bon voisinage entre les deux rives.

Mais pour que ces accords portent leurs fruits, il faut des outils d’accompagnement bien conçus facilitant leur mise en œuvre. Il ne sert à rien de gérer des crises au coup par coup mais plutôt de manière pérenne. Il est évident que le degré zéro n’est pas assuré. Cependant il est possible de réduire au plus bas les risques de résurgence des conflits qui tirent leur source dans le laxisme des autorités frontalières et les préjugés anachroniques et autres instincts grégaires.

Laver le linge sale en famille telle a consisté la démarche des deux chefs d’Etat mauritanien et sénégalais visant à exhorter leurs peuples à cultiver l’esprit de tolérance et de bon voisinage. Les mots ne manquaient pas pour rétablir la confiance de part et d’autre, le tout dans un élan de dépassement. Les actes, c’est encore mieux. L’incident regrettable qui s’était produit a très vite été étouffé grâce au sang froid observé par les deux peuples mas aussi par la volonté politique des deux gouvernements.

Nos Nations sont très fragiles pour laisser s’installer les crises. Les exemples ne manquent pas pour nous rappeler que la paix est plus lente à construire que la destruction aveugle. Nous avons tellement de défis à réaliser face aux imprévisibles et nombreuses calamités qui menacent l’humanité. Et en cas de danger nous devons compter sur nous au lieu d’attendre que d’autres viennent au secours ! Ainsi le linge sale doit se laver en famille. Mais faudrait-il une bonne lessive …

CTD

http://le-renovateur.net

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vos détails de compte:
Commentaire:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img]   
:D:angry::angry-red::evil::idea::love::x:no-comments::ooo::pirate::?::(
:sleep::););)):0
L'auteur de cet article et/ou commentaire est le seul responsable de son contenu et n'engage que sa personne.
Auteur: flamnet Filed Under:
Actualités - presse
Imprimer PDF
L'auteur de cet article et/ou commentaire est le seul responsable de son contenu et n'engage que sa personne.

les flam dans la presse

Les FLAM dans la

Presse

Les interviews des militants et responsables des FLAM; ce qu'ecrit la presse nationale et international sur nous...

LIRE LES ARTICLES >>

orientation politique

Orientation politique des

FLAM

Les Forces de Libération Africaines de Mauritanie (FLAM) affirment solennellement leur attachement indéfectible aux idéaux de paix...

LIRE L'ORIENTATION >>