Aug 07

Notre démocratie a parlé, quelques jours de deuil s’imposent…

Notre démocratie a parlé,  quelques jours de deuil s’imposent…C’est curieux, j’ai cru que cela ne me ferait rien de voir le « oui » l’emporter, estimant que le drapeau avec des bandes rouges, avec  toute l’histoire révisée qui l'inspire, est digne de la Mauritanie d’aujourd’hui mais depuis que j’ai entendu en direct proclamer les résultats provisoires,  je découvre que c’est une expérience troublante à 42 ans quand on n’a connu que ce drapeau surtout dans l’atmosphère politique d’aujourd’hui.
 
On nous a retiré nos Ould et Mint, sauf pour quelques-uns dont le chef de l’état,  comme si de rien n’était, sans débat, sans polémique, sans vote, en un mot sans aucune forme de démocratie alors qu’il s’agissait d’atrophier, de mutiler un nom, une identité. Personne
n’a rien dit. Personne. 

 


​Pour ma part, à ce jour sur mes cartes de visite, il y a et il y aura toujours le Ould en espérant qu’un jour, une administration réparera ce crime symbole du plus odieux totalitarisme qui soit avec la complicité active ou passive de toutes les forces vives ou végétatives de la société mauritanienne.
 
Aujourd’hui,  avec une opposition ayant fui ses responsabilités de peur de voir le maigre score de ses troupes, voilà qu’on change notre drapeau en imposant la symbolique qui va avec : celle qui insulte les pères fondateurs de ce pays et leurs descendants du plus prétendument casté au plus soi-disant guerrier.
 
L’opposition aurait dû faire campagne, être présente dans les bureaux ne serait-ce que pour avoir des éléments prouvant une fraude quelconque mais elle a préféré la lâche position du boycott permanent permettant de cultiver l'illusion qu’elle représenterait encore de quoi changer la donne démocratiquement malgré ses marches qui arrivent à peine à remplir une ruelle malgré la présence de tous ces grands partis d’opposition.
 
Voilà qu’elle ose parler de fraude alors que ses partisans sont censés avoir boycotté. Où sont-ils ces opposants et s’ils ne se prononcent jamais, ne risquent jamais rien et attendent un dictateur éclairé, qu’ils le disent ! et qu’on en finisse avec cette démocratie à laquelle jamais ils ne participent. S’ils ont peur et n’osent rien faire alors il s’agit d’esclaves, comment les libérer avec un mode démocratique qui demande leur adhésion ou leur fureur ?
 
Ce soir, quoi que disent ceux qui font de la politique comme une occupation de retraités ou qui profitant de l’espace vide en matière d’opposants charismatiques, visionnaires et cohérents, n’ont que les incantations d’imposteurs, ceux-là sont les complices du malheur qui frappe les symboles aujourd’hui  enterrés pour un temps ou peut-être à jamais vu que plus le temps avance depuis 1978, plus les militaires se civilisent pendant que les civils, qui se donnent des airs de les combattre, n’ont plus des arguments respectables.
 
Ce soir, le drapeau de la Mauritanie des origines n’est plus, le drapeau d’une certaine idée de la Mauritanie en devenir. Après tout, ce n’est pas plus mal. Symboliquement,  ce nouveau drapeau représente mieux ce qu’est devenue la Mauritanie.  L’histoire est pleine d’exemples qui rappellent qu’on reviendra peut-être un jour au premier, ou un autre drapeau verra peut-être le jour fruit d’un débat serein avec le temps qu’il faudra, fruit d’une liberté d’expression constructive et instructive permettant aux historiens de tous bords de s’exprimer, aux mauritaniens de réfléchir et à nos esprits créatifs de proposer des symboles qui unissent, des paroles qui élèvent chacun autour de ce qui rassemble.
 
En attendant, il faut respecter le choix des mauritaniens qui participent dans le monde réel à la démocratie ou à la dictature en marche, c’est toujours mieux que des paroles pour un petit nombre dans un monde virtuel qui ne devrait être que celui des citoyens lambdas ou de la société civile active mais pas l’empire de la tyrannique impuissance de tous les partis d'opposition qui se disent radicaux en fuyant le réel sur lequel ils n’ont plus aucune prise sauf que leur politique permet au pouvoir d’avancer démocratiquement avec ceux qui participent sachant que dans aucune grande démocratie à ce jour les abstentionnistes ne servent à quelque chose contre ce qu’ils dénigrent.
 
Aussi disons les choses comme elles sont à ces braves opposants radicaux : si vous estimez que ce régime est dictatorial, composé de voleurs, d’ennemis du bien commun, qu’attendez-vous pour prendre votre place en prison après des faits d’armes héroïques ? Vous en êtes incapables car vous êtes des hâbleurs et la jeunesse ne doit jamais vous suivre sous peine d’être trahie comme nous avons été trahis avant elle par vos semblables.
 
Vous êtes les ennemis de l’envie de s’opposer. La Mauritanie est pleine d’une génération sacrifiée par vos virages sans vision, vos compromissions, et vos trahisons. Aujourd’hui quand on regarde le FNDU, on voit les bons, les bruts et les truands, tous  unis par la stérile haine du pouvoir, les uns pour l’avoir combattu, les autres pour en avoir été rejetés. Tous unis par la mauvaise foi flagrante qui leur interdit de convaincre une quelconque minorité agissante de l’utilité du sacrifice.
 
En ce soir de pleine lune, je vois dans ce que j’ai cru des cicatrices apaisées que j’avais encore des illusions.  Ce soir, je dois encore encaisser le fracas des souvenirs qui s'effondrent. Reste que nous avons mené une campagne pour répondre aux insultes et rappeler l’histoire. Elle ne fut pas vaine car les écrits restent. Désormais il faudra respecter  ce drapeau silencieusement car comme dit l’autre «  les grandes douleurs sont muettes ».
 
Quelques jours de deuil s’imposent après lesquels il faudra passer à autre chose...
 
 
 VLANE
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vos détails de compte:
Commentaire:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img]   
:D:angry::angry-red::evil::idea::love::x:no-comments::ooo::pirate::?::(
:sleep::););)):0
L'auteur de cet article et/ou commentaire est le seul responsable de son contenu et n'engage que sa personne.
Auteur: flamnet Filed Under:
Actualités - presse
Imprimer PDF
L'auteur de cet article et/ou commentaire est le seul responsable de son contenu et n'engage que sa personne.

les flam dans la presse

Les FLAM dans la

Presse

Les interviews des militants et responsables des FLAM; ce qu'ecrit la presse nationale et international sur nous...

LIRE LES ARTICLES >>

orientation politique

Orientation politique des

FLAM

Les Forces de Libération Africaines de Mauritanie (FLAM) affirment solennellement leur attachement indéfectible aux idéaux de paix...

LIRE L'ORIENTATION >>