Apr 20

FLAMNET –RETRO : VII congrès des FLAM, le discours d´ouverture du Président Samba THIAM

altCamarades du conseil national 

 

 Camarades du Bureau national 

 

Camarades Secrétaires généraux des Sections

Camarades délégués,

Camarades congressistes

Honorables invités, Mesdames et Messieurs

Dans la vie des organisations politiques, les Congrès, au-delà des retrouvailles joyeuses qu’ils permettent, constituent  surtout des moments de pause destinés à faire le point, à ouvrir des perspectives et à  réajuster, au besoin,  méthodes et stratégies de lutte.

 Mesdames , Messieurs les invités, c’est pour nous un immense plaisir de vous  accueillir aujourd’hui parmi nous, en ce 7ème  Congrès des Forces de Libération Africaines de Mauritanie (FLAM ).

Votre présence ici, chers invités, témoigne  sans nul doute , de votre sympathie pour notre  Organisation qui découle, certainement, de l’intérêt que vous portez  à  son   noble et long combat  qui se mène voilà 28 ans; un combat  dont le sens ne saurait être mieux rendu, par ces mots de CESAIRE : 

«  notre lutte  est un sursaut de dignité, 

 un refus de l’oppression,

 un  combat contre l’inégalité,

une révolte contre un Système fondé sur des préjugés , des présupposés qui aboutissent à une hiérarchie …., elle est l’affirmation de notre droit à la différence … , une sommation  à  tous d’une reconnaissance de ce droit ! »  

Notre combat, en un mot, est un combat pour l’Egalité dans la citoyenneté, pour  l’Unité dans la diversité et la complémentarité, pour la Démocratie authentique  dans une Mauritanie reconstruite sur  des bases et valeurs nouvelles

Une longue marche vers la liberté, difficile et pénible, parsemée d’embûches, au cours de laquelle des camarades sont tombés. Je pense  à  Touré Zakaria  tombé sur le champ de bataille, à Mama Sow,  militant exemplaire arraché  à la fleur de l’âge, stoique, combatif, demeuré actif  alors même qu’il luttait  contre la terrible maladie; je pense à Aboubakry  Kalidou Ba, dont l’engagement inébranlable, était resté frais, juvénile et tonifiant.

Mes pensées vont également à  Sarr Amadou, Sy Saidou et Ba Seydi  autres héros sacrifiés de la cause, fauchés sous les balles du peloton d’exécution , sans oublier  tous ceux-là  qui  s’étaient investis, à leur manière, dans  cette lutte de libération, comme Saidou Kane, Mamadou Samba Diop et  tant  d’autres .

Mesdames et Messieurs je vous invite  à  consacrer une minute de silence à leur  mémoire, à jamais éternelle !

Quel sacrifice y’a-t-il de plus cher ou de plus sacré que celui de la vie ?

Ces êtres, partis pour toujours,  nous interpellent quelque part, individuellement, nous soldats de la cause, à faire un examen de conscience sur la profondeur de l’engagement personnel de chacun  de nous, dans cette noble lutte pour notre libération .

 

Mesdames, Messieurs les  invités ,

nous sommes heureux, aujourd’hui, de partager avec vous nos soucis qui, croyons-nous, sont  aussi quelque part les vôtres - face à l’actuelle  situation politique interne , pleine de menaces  sur notre devenir dans notre  pays .

Si, au tout début de sa prise de pouvoir  le Président Ould Abdel Aziz  avait  suscité quelque espoir –aujourd’hui évanoui- à travers quelques promesses et tentatives de  réformes amorcées , force nous est de reconnaître que le Système a, maintenant,  repris  le dessus.

L’équilibre souhaité par nous  dans la représentativité des communautés au sein de la haute ’administration reste presque  ignoré ,  la question  du passif humanitaire semble  évacuée dans son fond, le retour entamé des réfugiés est brutalement arrêté , alors qu’ils sont des milliers  encore à l’exterieur  à demander à  être rapatriés; et  ceux  qui l’avaient été vivent dans des conditions intenables, privés jusqu’aux pièces d’identité. ; la question des terres de la vallée est  rendue  plus aigue, par une spoliation quasiment déclarée ces derniers mois, et la question de l’esclavage enfin, laissée en l’état !

Même constat  amer avec  nos mouvements associatifs  basés à l’extérieur, qui essaient courageusement  de soulager  les souffrances grandissantes des populations de la vallée du fleuve,  mais se heurtent , invariablement,  dans leurs initiatives, hier comme aujourd’hui, à l’hostilité de l’administration  .

Ainsi  leurs tentatives  comme celle de créer  des banques de développement, ou des banques de céréales pour adoucir les dures périodes de soudure , se voient  bloquées ou interdites - ,  tout comme l’envoi de  matériel d’équipement soumis à des tracasseries administratives sans fin, s’il n’était simplement confisqué, ou encore ces  maternités bâties  par nos immigrés, dans l’espoir de  réduire le taux de mortalité de femmes en couche, qui sont  laissées quasiment sans personnel!

Bref  ces associations font tout cela, pour tenter de soulager, tant soit peu, la misère grandissante des populations locales, mais sans succès; sans succès parce que le Système politique en place, à caractère ethniciste et raciste, s’y opposait !  Comme il s’opposait à toute tentative, interne, de mise en place de coopératives de consommation villageoises, et  décourageait  tout  rayonnement de centres d’alphabétisation en  Pulaar, Soninké ou Wolof, perçus comme des  foyers de subversion; parce que pour la Mauritanie officielle il n’y a d’alphabétisation digne d’attention  que l’alphabétisation  en langue arabe , car les langues négro-africaines sont perçues au mieux comme des dialectes, sinon des idiomes .

Enfin, -dernier constat, récent -ceux qui se dressaient  contre  l’esclavage étaient  menacés, agressés, écroués, et  lorsque des Etudiants s’affrontaient à  l’université de Nouackchott  comme advenu en Avril dernier, le régime, sélectivement,  réprimait  la seule composante négro- africaine; et pour couronner le tout cette mise en place d’une  commission  mono-ethnique chargée du recensement d' une population pluri-ethnique , -dont nous dénoncerons les résultats -

Le  régime, par toutes ces  pratiques, est entrain de révéler sa vraie nature : une dictature camoufflée, arrogante, répressive et raciste, qui  oeuvre à préserver le   même Système discriminatoire, à l’image des  régimes militaires arabo-berbères qui l’avaient  précédé ! 

Comme ces derniers, le Régime du président ould Abdel Aziz élude les questions centrales pour n’aborder, au petit bonheur la chance, que les questions peripheriques, techniques,  secondaires .

L’espoir de  réformes profondes  a complètement fondu , le Système étant de retour, en force . 

Voilà pourquoi les déclarations  récentes  à  propos des  sépultures et de la situation  des fonctionnaires negro -africains victimes de purges ethniques sont un  leurre, un rideau de fumée ,  destiné à nous divertir , a endormir notre vigilance .

Face à cette situation inquiétante , grave à tous égards, que  font  nos Organisations ?

Rien, sinon que chacune reste dans son clocher, jouant au  leader, chacune organise ses propres manifestations , détermine ses partenaires et ses alliances en fonction d’affinités du moment , crée et gère son propre site internet au gré des humeurs,  rivalisant d’ardeur  dans la chasse aux visiteurs  !  

Nos sites électroniques doivent être des instruments de combat dirigés contre le Système, et non servir  à  l’auto-flagellation.

Mesdames, Messieurs les invités, représentants des Ong et des partis politiques nationaux,

Ahmed Sekou Touré disait «  qu’il est des instants, dans la vie des nations et des peuples, qui semblent déterminer une part décisive  de leur destin  … »

A mon sens, l’instant  d’aujourd’hui  constitue, pour nos  organisations qui mènent  de l’exterieur  la  résistance, ce moment décisif; S’unir ou  périr  tel est le  sens et  l’alternative de  l’instant, tel est l’enjeu du moment  pour  nous en particulier, et  pour la mouvance négro- africaine, en général.

Au vu de notre situation  générale qui ne cesse de se dégrader a tous egards,  la seule voie qui mérite aujourd’hui d’être explorée est celle de l’Unité,  à tout le moins,  l’unité d’action .

L’unité la plus large possible avec les forces patriotiques, démocratiques et progressistes qui partagent, avec nous, les mêmes aspirations. Cette Unité-là  nous l’avions toujours  souhaitée et  nous continuerons de la rechercher, car l’issue du combat commun en dépend .

Il  n’y a plus de place pour la lutte en ordre dispersé , devant la persistance d’un système discriminatoire à caractère  raciste, qui  rend notre  avenir  dans ce pays chaque jour  plus incertain.. A situation  nouvelle,  stratégie nouvelle .

 Le moment  est  venu , nous semble-t-il, de  nous remettre en cause.

Camarades congressistes, camarades flamistes, ces remises en cause s’adressent aussi à  vous, à  nous .

 Nous avons  porté, presque seuls, pendant près de 20 ans, tout le poids de  la lutte. Nous devons nous saisir  maintenant  de toute ’opportunité offerte d’en  partager le fardeau avec d’autres forces;  mieux nous devons forcer ces opportunités.

Il serait illusoire de croire qu’ une organisation, même toute puissante, au vu des conditions internes de plus en plus difficiles et complexes, fût en mesure de venir à bout,  toute seule, du Système en cours.

L’heure semble donc venue de  travailler encore, plus fort, pour l’unité de la résistance  dans  la fusion des forces et des énergies, si nous voulons ensemble hâter la fin du Système.

Les  réformes de l’Armée, de la haute administration, de l’Education, en conformité  avec  l’identité  bi-ethnique et  multiculturelle du pays, la fin  de l’esclavage, le renforcement de la démocratie  nous semble constituer  une base naturelle de convergence    !

Il nous faut, camarades , nous préparer à  prendre,  au cours de ces assises, les décisions courageuses qu’impose l’évolution de notre organisation , voire sa survie .

Camarades militants ,

je suis d’habitude  , par tempérement peut-être , avare de compliments  , très peu porté  vers les discours laudatifs, encensés,  ou  les flatteries ,   mais aujourd’hui, je me dois d’y déroger , en vous rendant  un  hommage  mérité !

Vous vous êtes  levés  tôt pour dénoncer l’oppression dont nous sommes  victimes, au moment où  personne ne songeait à le faire , et après  28 ans , vous tenez toujours bon, sans jamais verser dans la compromission, malgré  l’adversité en tout genre .

En effet , nous avions été nombreux sur la ligne de départ , prêts pour la résistance , mais combien parmi nous ont décroché en chemin, pour avoir manqué de souffle ? mais dont les coeurs battaient toujours pour l'organisation.  

Vous êtes restés fidèles au poste, attachés à l’organisation, debout,  toujours prêts à répondre à l’appel du devoir , en dépit des conditions souvent impitoyables de l’exil.

Recevez donc ici mes hommages appuyés .

Continuez dans cette voie même  si  le chemin  paraît  encore long .

 Je ne voudrais pas terminer sans féliciter les camarades venus de si loin ,  prouvant , une fois de plus , leur détermination à répondre à chaque fois que l’organisation avait besoin d’eux ! Je voudrais aussi féliciter la section Europe  pour l’ activisme qui la  caractérise depuis toujours , et  qui a  permis de maintenir, vivante,  l’Organisation en France. Féliciter et  remercier, enfin, la commission d’Organisation et de suivi, pour les efforts déployés, afin  de réussir son pari ! 

Messieurs les représentants des organisations amies, Personnalités amies , mesdames  et messieurs,

 nous vous exprimons ici notre reconnaissance et toute notre gratitude,  pour dire combien votre soutien nous fut  précieux toutes ces années , et  pour redire que nous avons  encore  besoin  de votre solidarité , car notre route, dans cette quête de liberté que sommes déterminés à poursuivre,  pourrait -être encore longue.

Camarades congressistes, mesdames et Messieurs, je déclare ouvert  le 7ème congrès des Forces de Liberation Africaines de Mauritanie (Flam ).

 

 Vive les FLAM !

 Paris le 28 mai 2011

 

 

 

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vos détails de compte:
Commentaire:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img]   
:D:angry::angry-red::evil::idea::love::x:no-comments::ooo::pirate::?::(
:sleep::););)):0
L'auteur de cet article et/ou commentaire est le seul responsable de son contenu et n'engage que sa personne.
Auteur: flamnet Filed Under:
Retrospective - Retrospective
L'auteur de cet article et/ou commentaire est le seul responsable de son contenu et n'engage que sa personne.

les flam dans la presse

Les FLAM dans la

Presse

Les interviews des militants et responsables des FLAM; ce qu'ecrit la presse nationale et international sur nous...

LIRE LES ARTICLES >>

orientation politique

Orientation politique des

FLAM

Les Forces de Libération Africaines de Mauritanie (FLAM) affirment solennellement leur attachement indéfectible aux idéaux de paix...

LIRE L'ORIENTATION >>